CEP 8 - L'effraction du réel.

Dans ce huitième épisode de Comme en passant, on parle de l’effraction du réel à travers des lectures de texte, en les situant dans la chronologie de votre dévoué serviteur.

L'effraction du réel.

Lectures de textes :

Un passage de L’Histoire sans fin de Michael Ende, mais du film
Le début de la Première Méditation des Méditations Métaphysiques de Descartes
Le poème Brise Marine, de Stéphane Mallarmé
Le début de Moby Dick de Melville lu par Karine d’Une fille un podcast
Le début du Prologue de Zarathoustra, extrait d’Ainsi Parlait Zarathoustra de Nietzsche
Un poème extrait d’Un fantôme à Paris, intitulé Le relatif absolu de Xavier Gilbert

Explication

On n’aborde pas le sujet. On ne le traite pas. On évoque l’effraction du réel à partir de textes lus, dans le contexte d’une vie (celle de votre présentateur). Et on parle de la réaction, du poète et du philosophe, face à cette expérience du monde brut.